Virieu, la forteresse tranquille

Aujourd’hui je vous emmène dans le nord-Isère, dans ce que les gens d’ici appellent « les terres froides ». C’est une réalité, le climat y est sévère, mais c’est aussi pour les yeux un régal de couleurs au fil des saisons. Les monts y sont bien moins hauts et bien plus doux que du côté de ma vallée, alors j’en profite aussi pour rééduquer mon regard à l’horizon lointain… C’est à la faveur de ce paysage préservé que toute la majesté et la puissance du Château de Virieu s’impose au détour d’un virage. Une brèche dans l’espace-temps. Une déconnexion consentante s’impose ; ça tombe bien parce que ça fait déjà un petit moment que le portable a démissionné .

chateau de virieu

Photo De Coquina Rerum

Lire la suite

Spécial Bac philo : « Les Dieux sont aussi dans la cuisine. »

Aujourd’hui c’est l’épreuve de philo pour ceux qui passent le bac. Gnark gnark gnark !
Parce qu’un peu de compassion ne fait pas de mal, et qu’au moins je suis certaine que les correcteurs sont trop occupés pour venir vérifier ce que j’écris, je participe à mon niveau à l’effort national. Oui je vais parler philo, mais rassurez-vous cela ne va pas faire mal. Enfin pas longtemps. Il se trouve qu’un de mes maîtres philosophes, Aristote, parle de la cuisine. Non seulement il évoque la cuisine dans son œuvre, mais en plus il dit tout comme moi le coquin. Je peux même affirmer que s’il était vivant, Aristote serait tout simplement abonné à De Coquina Rerum, il likerait à tout-va mes posts. Mon cher confrère a en effet, tout comme la ligne éditoriale de ce blog, admis que la cuisine était un lieu où l’on trouvait la vie, la beauté, la Nature.

« Les Dieux sont aussi dans la cuisine. »

Cette citation est tirée de son livre Les Parties des Animaux (oui je sais, ça m’a fait pareil, mais j’y peux rien).

aristote-allegorie

Les Parties des Animaux, Aristote (allégorie).

Lire la suite

Au Château du Touvet, on n’est pas à court de jardins secrets

Ah le Château du Touvet, quelle splendeur ! En pleine vallée du Grésivaudan, à quelques encablures de la Savoie, c’est un bijou à fleur de Chartreuse qui trône en tête à tête avec la chaîne de Belledonne. Qui est le plus grand ? Personne n’a jamais osé répondre. La machine à remonter le temps fait effet dès qu’on empreinte l’immense allée d’arbres, avec en point de mire cet élégant château du XVIIIe siècle. Déjà de loin les toitures annoncent la couleur car elles brillent d’un éclat sans pareil avec leurs tuiles vernissées. Attention pépite !

© Château du Touvet

© Château du Touvet

Lire la suite