On n’est quand même pas venu pour beurrer les sandwichs ?

Les tontons flingueurs, film français de Georges Lautner de 1963, d’après le roman Grisbi or not grisbi d’Albert Simonin . Dialogues de Michel Audiard.

Pitch du film

Louis dit Le Mexicain, un chef truand, revient à Paris pour caner dans des draps propres. Il lègue ses affaires ainsi que la tutelle de sa fille Patricia, qui officiellement ignore toujours le corps de métier paternel, à Fernand Naudin (Lino Ventura) son ancien complice.
Au premier abord Fernand est perplexe face à cette promotion, car il est depuis des années rangé des voitures et paisible entrepreneur à Montauban.
Tapis dans l’ombre, d’autres comparses espéraient hériter de la gérance et surtout de l’usufruit des affaires courantes. S’installe rapidement un jeu de tensions, chacun se revendiquant légitimement Calife à la place du Calife.
Les argumentations et négociations se font alors par le biais de coups fourrés et autres courtoisies, éliminations, traquenards, tout le monde voulant reprendre la main et la tête du réseau.
Fernand, homme de parole, d’honneur et à la rigueur toute personnelle, décide finalement d’honorer les dernières volontés de son ami, d’autant que ses troupes se permettent d’être de mauvais payeurs et d’afficher une loyauté très approximative…
Lire la suite