Sur la route de Madison : tous les chemins mènent à la cuisine

Allez, soyons fous. Même si l’automne est bel et bien installé, j’ai envie de parler de vacances aujourd’hui. Plus particulièrement de ces expériences aussi fugaces qu’intenses que sont les amours de vacances. Car c’est à ça que m’a fait penser le film Sur la route de Madison. Une histoire d’amour somme toute très brève mais d’une intensité telle qu’elle marque une vie entière.

Sauf que, vous commencez à me connaître, il y a aussi une très belle histoire de cuisine dans ce film ! Et comme j’aime le rappeler dans ce blog, la cuisine y joue encore une fois un second rôle essentiel. Voyez plutôt…

affiche Lire la suite

Mylène Gouvion : gourmande de vie à tendance relevée

Aujourd’hui je vous emmène à la rencontre de Mylène Gouvion, une chef d’entreprise et blogueuse de la région grenobloise. Elle tient le blog Cuisine & Vanity, dirige une agence de communication et marketing culinaire, est régulièrement sollicitée par les médias pour ses talents et ses conseils, bref elle est sur tous les fronts. Une femme comme je ne serai jamais : un couteau suisse branché sur le 220 ! Originaire d’Annecy (pas loin du couteau suisse), Mylène Gouvion se définit elle-même comme hyperactive et constamment dans l’action. J’étais curieuse d’en savoir un peu plus sur cette femme qui sourit invariablement à la vie. Une vie qui ne l’a pourtant pas épargnée, loin de là, mais qu’elle remercie chaque jour en la dévorant par tous les bouts. Et ça passe par la cuisine bien sûr !

Mylène Gouvion

Nous nous sommes rencontrées au Gaudi Café à Grenoble. Très rapidement Mylène me cite ces mots de Sénèque qui la guident depuis son adolescence : « Ce n’est pas parce que c’est difficile que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que c’est difficile. » Parler cuisine en commençant par citer Sénèque, je savais que j’allais passer un bon moment…

Lire la suite

Le Formica, c’était formidable… et made in France

On a tous en tête de ces objets, souvenirs ou émotions qui parfois font consensus au sein d’une population ou d’une génération. J’ai déjà cité le fameux couteau électrique Moulinex dans un article sur le réveillon et j’y reviendrai certainement plus en détails prochainement. Je place le Formica® aussi dans cette catégorie. Nous avons tous été marqués par cette matière, ces couleurs. Ringard pour les uns, vintage ou tendance pour les autres, bon marché pour tout le monde, il me semblait évident de le mettre à l’honneur dans ce blog. Et pourtant, en me penchant sur l’histoire de ce matériau si courant dans nos cuisines pendant plus de trois décennies, je ne pensais pas visiter à ce point notre patrimoine, et feuilleter autant notre histoire sociétale, notre monde économique et même culturel.

catalogue formica

Catalogue Formica. © www.jamesshanks.com pour Formica Group

Lire la suite

Voyage au bout de la cuisine : rencontre avec Céline Mennetrier

Quand on décide de s’assumer comme blogueuse, on a tout d’un coup une rangée de spots façon Stade de France qui se greffe à la place des yeux, braquée en direction des autres blogs. Et évidemment, dans la lumière vive, on ne voit que ce qu’on n’a pas. Mais comment font-elles ? Je n’y arriverai jamais ! Mais qui ça intéresse mes délires ? L’informatique c’est compliqué… Moi vivante y’aura jamais de pub pro-régime ou anticellulite !

Beaucoup de questions, peu de certitudes, et à coup sûr énormément d’émotions !

Mes spots à moi m’ont fait découvrir le blog www.artichautetcerisenoire.fr

Un blog de cuisine, bien écrit, avec de belles photos, et une vraie personnalité. Cette personnalité c’est Céline Mennetrier. Céline est avant tout auteur culinaire, et le blog est venu en complément et en soutien à ses livres*.

Céline_Mennetrier1

© Céline Mennetrier – Artichaut et cerise noire.

Lire la suite

Contre-sens, tout contre #1* : La cuisinière du radeau de la Méduse

Il est des événements de l’histoire pour lesquels on ne sait pas trop s’il faut tout savoir, tout raconter, ou au contraire tout faire pour oublier. Parce qu’on sait que ce que l’on va apprendre ne va pas nous plaire, mais pas du tout. Mais vous savez bien que quand on en est là, soit on en sait trop, soit pas assez. Le cerveau n’efface pas l’information même minime, le point d’interrogation en liberté. Quand on dit à un enfant « ne regarde pas là » c’est évidemment plus fort que lui. C’est comme le coup de la pomme, l’interdiction, la punition, et patati et patata, de toute façon à la fin c’est toujours la femme qui trinque. Bon je m’égare. Quoique

Le radeau de la Méduse pour moi c’est ça. Je savais, en gros, que le tableau de Géricault provenait d’une histoire vraie, que cette histoire ne valorisait pas franchement l’humanité, mais sans savoir vraiment pourquoi. Ça faisait longtemps que j’avais envie de connaître les tenants et les aboutissants de cet épisode tragique. Lire la suite

La douleur faite [aux] femmes

Il y a quarante ans l’Assemblée Nationale française votait la loi Simone Veil, qui dépénalise et encadre l’avortement dans notre pays. Il ne s’agissait pas d’inciter ou de banaliser, mais simplement de ne plus ajouter de drame à ce choix (si l’on considère que cela peut en être un) toujours douloureux et tragique.

En tant que lieu de vie, longtemps pièce unique d’une habitation, la cuisine fût aussi le théâtre de ces « affaires de femmes ». Parce qu’on y trouvait le feu, pour faire bouillir de l’eau, une table, des instruments tristement utiles dans ces cas-là, mais aussi parce que cela reste une histoire de femmes ; les témoignages poignants sur ces « avortements de cuisine » ne sont pas rares. Lire la suite